Nombreux sont les étudiants qui se demandent, à l'heure actuelle, pourquoi passer des années sur les bancs d'une faculté ou d'une grande école s'il n'y a pas de travail à la sortie.

Les employés de postes à responsabilités sont plus mobiles.

Ce turn-over est visible tant au niveau géographique qu'au niveau professionnel Pour beaucoup de cadres, partir dans un autre département dans la perspective d'obtenir un poste plus intéressant, dans leur société ou une autre, n'est pas inhabituel. On peut aisément penser que l'envie de gagner davantage est la première motivation qui pousse un cadre à postuler dans une autre entreprise. Ce n'est pas forcément vrai. D'aucuns aspirent à découvrir un secteur plus prometteur, d'autres veulent fuir des problèmes relationnels avec un supérieur. Avoir l'ensemble des compétences réclamées ne suffit généralement pas pour accéder au poste désiré. Démontrer son envie de progresser s'avère tout autant indispensable. My-be se révèle indispensable aux personnes recherchant un emploi, en raison des nombreux conseils et astuces exposés. C'est avant tout l'entreprise qui espère quelque chose des candidats et pas l'inverse : relevez vos connaissances, pas vos prétentions salariales ! Un réseau de professionnels du même secteur d'activité représente également un avantage indéniable. Trouver des contacts et les alimenter peut être payant. Se rendre sur des sites tels que My-be.fr, permet de se tenir alerté des nouveautés du secteur, ce qui est primordial.

Le domaine du travail est en effet très incertain, avec un rythme d'embauches qui demeure sans conteste en dessous de celui que l'on observait durant la période d'avant-crise.

Chez les cadres, les sociétés de plusieurs secteurs se remettent à embaucher.

Entre le développement des télécoms et l'atrophie du transport-logistique, il semble évident que la situation varie fortement d'un secteur à l'autre.